L’ASFFV défend la profession !

L’association s’est positionnée comme l’interlocuteur privilégié des membres du CNSR au sujet de la proposition du 15 avril qui visait à l’interdiction d’une teinte trop opaque des vitres latérales.

Lors de la dernière séance plénière du 21 juin 2013,  la Commission en a en effet tenu compte et nuancé ses propos en recommandant : « De faire évoluer la réglementation et le contrôle en interdisant une teinte trop opaque des vitres latérales avant des véhicules, et de mettre à l’étude son élargissement à l’ensemble des vitres latérales ». Le président de l’ASSFV souligne : « C’est une lueur d’espoir pour notre profession puisque des solutions sont envisageables pour contenter chacune des parties ».  Et de surenchérir : «Nous alertons sur des mesures trop restrictives qui pénaliseraient grandement notre profession et qui mettrait en péril des milliers d’emplois ».