Communiqué de presse du 15 juillet 2013

Vitres teintées : Inquiétude de la profession

Le CNSR travaille actuellement à l’évolution de la réglementation du traitement de vitrage sur les vitres avant des véhicules. Une évolution qui peut entraîner de très sérieuses conséquences pour la profession.

Afin d’assurer aux forces de l’ordre une bonne visibilité d’un conducteur en situation potentielle d’infraction, le Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR), réuni le 15 avril 2013, a émis, à travers sa Commission « Outils technologiques et infrastructure routière », une proposition relative au traitement de vitrage qui consisterait à  « interdire une teinte trop opaque des vitres latérales avant des véhicules » susceptible de gêner les forces de l’ordre dans leurs contrôles…

L’ASFFV défend la profession !

L’association s’est positionnée comme l’interlocuteur privilégié des membres du CNSR au sujet de la proposition du 15 avril qui visait à l’interdiction d’une teinte trop opaque des vitres latérales.

Lors de la dernière séance plénière du 21 juin 2013,  la Commission en a en effet tenu compte et nuancé ses propos en recommandant : « De faire évoluer la réglementation et le contrôle en interdisant une teinte trop opaque des vitres latérales avant des véhicules, et de mettre à l’étude son élargissement à l’ensemble des vitres latérales ». Le président de l’ASSFV souligne : « C’est une lueur d’espoir pour notre profession puisque des solutions sont envisageables pour contenter chacune des parties ».  Et de surenchérir : «Nous alertons sur des mesures trop restrictives qui pénaliseraient grandement notre profession et qui mettrait en péril des milliers d’emplois ».